Catalogue

animations 2017

Inscriptions en ligne

Enregistrer

Enregistrer

plume est sur facebook

Réseaux

twitter  mailto   facebook

Enregistrer

Enregistrer

Zudausques

La bibliothèque sera fermée du 31 juillet au 27 août inclus.



Coordonnées :

28 rue de la mairie
03.21.12.88.01 (ligne directe)

Mél : bibliothequezudausques@yahoo.fr

Horaires d'ouverture :
Mercredi 15h - 18h30
Jeudi 16h30 - 18h30
Samedi 9h30 - 12h30

Collections : livres, DVD, magazines

Nouveautés romans adultes

Belgravia : roman

par Fellowes, Julian
Londres, 1840. Au moment où l'aristocratie commence à être concurrencée par une classe émergente d'entrepreneurs nouveaux riches, Belgravia nous entraîne dans un monde en pleine révolution. Mais l'histoire commence la veille de la bataille de Waterloo en 1815, au bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond à Bruxelles. Anne et James Trenchard et leur fille Sophia ont été invités par Lord Bellasis, le soupirant de la jeune fille. Une invitation déplacée pour une famille qui n'appartient pas à l'aristocratie.Vingt cinq ans plus tard, James Trenchard a fait fortune en participant à la construction des nouveaux quartiers chics londoniens. Lord Bellasis est tombé au combat et Sophia est morte quelques mois après.Mais un grave secret de famille pèse sur les Trenchard : un enfant est né et donné en adoption.Anne va-t-elle à la révéler cette filiation à la mère de Lord Bellasis au risque de détruire la réputation de la famille'On retrouve dans ce roman tout le charme « austinien » de Julian Fellowes : amours contrariées, intrigues de classes sociales, sans oublier l'importance des domestiques. Humour et romanesque garantis ! Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et Carole Delporte

Chanson douce

par Slimani, Leïla
Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoüûtant.

Dahlia noir & Rose blanche : nouvelles

par Oates, Joyce Carol
Chez Joyce Carol Oates, les aspects les plus triviaux de la vie quotidienne peuvent tourner au cauchemar. Ces onze nouvelles dérangeantes et inventives en font encore une fois la preuve, disséquant cruellement les sentiments et les actes de personnages tous aux prises avec un univers lisse en surface, mais toujours susceptible de basculer. L'horreur n'est jamais loin : version romancée du meurtre du célèbre Dahlia Noir, jeune starlette de Hollywood colocataire de la future Marilyn Monroe, à Los Angeles dans les années 40 (Dahlia Noir et Rose Blanche) ; tourments d'une enseignante vieillissante dont le désir de donner des cours dans une prison de haute sécurité vire à la catastrophe (Anniversaire de mariage) ; calvaire d'une adolescente arrachée par la police à son cours de maths pour identifier un corps qui pourrait être celui de sa mère (Identification) ; mésaventures d'une femme au foyer insatisfaite qui croit voir un intrus chez elle (Hyènes tachetées : une histoire d'amour)'Comme à son habitude, Joyce Carol Oates démontre son sens aigu de l'observation et son humour noir décapant : quand elle croque les réactions désordonnées et pitoyables d'une mère apprenant que sa fille de quatorze ans est victime de violences (Tromperie), les tribulations d'un couple d'Américains en pleine crise de la quarantaine à Rome (Roma !), la rage rentrée d'un enfant non reconnu qui croise son père lors d'une remise de diplômes (Hé Papa), ou les efforts pitoyables d'un homme à la recherche de la rédemption dans un second mariage (Courez embrasser papa)'Une chose est sûre : les captivantes nouvelles de ce recueil procureront au lecteur délicieux frissons et éclats de rire libérateurs. Membre de l'Académie américaine des arts et des lettres, titulaire de multiples et prestigieuses récompenses littéraires, parmi lesquelles le National Book Award, Joyce Carol Oates occupe depuis longtemps une place au tout premier rang des écrivains contemporains. Elle est l'auteure de recueils de nouvelles et de nombreux romans dont Les Chutes (prix Femina étranger en 2005), Mudwoman (meilleur livre étranger en 2013 pour le magazine Lire) et Sacrifice.

L'été avant la guerre

par Simonson, Helen
Eté 1914, dans la campagne anglaise. La gentry de Rye reçoit pour un pique-nique sur le gazon fraîchement tondu. Les ombrelles et les chapeaux sont de sortie et c'est l'occasion pour Beatrice Nash, 23 ans, récemment débarquée dans la petite ville pour y prendre le poste de professeur de latin, de faire plus ample connaissance avec toutes les personnalités locales. Béatrice est orpheline de mère, et a grandi auprès de son père, un universitaire qu'elle a accompagné dans ses voyages et secondé dans ses travaux. Décédé un an plus tôt, il l'a laissée sous la tutelle de sa famille bien-pensante alors qu'elle souhaite mener une vie indépendante loin de ces collets-montés qu'elle déteste. Elle est chaperonnée par Agatha Kent qui l'a prise sous son aile : une Anglaise excentrique comme on les aime avec une bonne dose d'humour, quelques idées progressistes et une grande habileté diplomatique. Agatha a deux neveux : Daniel, qui rêve de lancer un journal de poésie à Paris, et son cousin Hugh, timide étudiant en médecine, qui courtise la fille un peu écervelée de son patron. Tous deux adoptent d'emblée la nouvelle venue. Et bientôt Hugh rougit un peu trop souvent en sa compagnie... Mais Béatrice veut rester célibataire et devenir écrivain : deux choix difficiles pour une jeune fille instruite et sans le sou dans la société misogyne et conservatrice de ce début du siècle. Surtout, l'entrée en guerre de la Grande-Bretagne vient bouleverser la petite communauté. Des réfugiés belges sont recueillis à Rye et les hommes s'engagent : Daniel, le colonel Wheaton et son fils, Snout, le petit-fils des tsiganes qui vivent en marge de la ville, et Hugh, que Béatrice voit partir avec un sentiment qu'elle peine encore à nommer....

L'hiver dans la bouche : roman

par Clémençon, Frédérique
Tu sais, je crois que tu devrais changer ta manière de t'habiller. Ce reproche, aussi cruel que banal, c'est Antoine qui le fait à Jeanne, sa femme. S'ensuit une courte conversation qui met fin à dix-huit années de mariage. Deux ans plus tard, Jeanne s'envole pour New York. Un voyage qu'elle espère salutaire. En quête des preuves d'un amour désavoué dont il ne reste peut-être plus rien, elle remonte le temps, jusqu'aux premières années d'une enfance peu aimable. De son écriture inspirée, Frédérique Clémençon ausculte nos sentiments, malmenés par le temps et le poids de la vie matérielle. Existe-t-il vraiment une vie commune ?

L'Oiseau des neiges

par Rees, Tracy
Ni chair, ni poisson. Quatre lettres pour la vérité

La ballade de l'enfant gris

par Beaulieu, Jimmy
C'est l'histoire de Jo', jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.C'est l'histoire de No', un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d'un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l'hôpital.C'est l'histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l'autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.Un matin, dans la chambre de l'enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.Jo'devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères. Inspiré par le choc ressenti lors de la disparition de l'un de ses jeunes patients, l'auteur livre une quête initiatique et poétique, semée de recoins obscurs qui s'illuminent. Un magnifique troisième roman, porté par des personnages profondément humains. « Docteur et conteur [...], Baptiste Beaulieu sait raconter des histoires, faire rire et pleurer, conjuguant la trivialité et le merveilleux, la farce et le lyrisme. »Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire Médecin généraliste de trente ans, Baptiste Beaulieu est l'auteur d'un premier livre best-seller, Alors voilà : les 1001 vies des Urgences (Fayard 2013 ; Livre de poche 2015), qui a reçu le prix France Culture « Lire dans le Noir » et a été traduit en quatorze langues. Son roman Alors vous ne serez plus jamais triste (Fayard 2015 ; Livre de poche 2016) a reçu le Prix Méditerranée des lycéens 2016. Son blog Alors Voilà, pour réconcilier soignants et soignés, compte plus de six millions de visiteurs.

La cage

par Howley, Kerry

La danse des vivants : roman

par Rault, Antoine
Eté 1918. Dans un hôpital militaire, un jeune homme se réveille amnésique. Il a tout oublié de son passé, jusqu'à son nom, mais parle aussi bien le français que l'allemand.Les services secrets français voient en lui l'espion idéal. Ils lui donnent l'identité d'un mort allemand. Mais peut-on être un autre quand pour soi-même on est personne'Grande fresque historique et roman d'aventures captivant, où personnages imaginaires et réels se côtoient, La danse des vivants nous entraîne dans une épopée à travers l'Allemagne de Weimar. C'est toute l'Europe de l'entre-deux-guerres déchirée par la violence des nationalismes et des idéologies que nous dépeint l'auteur à travers ce héros sans mémoire.De surprises en surprises, une réflexion sur l'identité et le destin de l'homme emporté et bouleversé par la marche de l'Histoire.

La gouvernante suédoise : roman

par Sizun, Marie
Quel rôle joue exactement Livia, la gouvernante suédoise engagée par Léonard Sézeneau, négociant français établi à Stockholm en cette fin du XIXe siècle, pour seconder sa jeune femme, Hulda, dans l'éducation de leurs quatre enfants'Quel secret lie l'étrange jeune fille à cette famille qu'elle suivra dans son repli en France, à Meudon, dans cette maison si peu confortable et si loin de la lumière et de l'aisance de Stockholm'Il semble que cette Livia soit bien plus qu'une domestique, les enfants l'adorent, trouvant auprès d'elle une stabilité qui manque à leur mère, le maître de maison dissimule autant qu'il peut leur complicité, et Hulda, l'épouse aimante, en fait peu à peu une amie, sa seule confidente. Rien ne permet de qualifier le singulier trio qui se forme alors. Que sait Hulda des relations établies entre son mari et la gouvernante'Ferme-t-elle les yeux pour ne pas voir, ou accepte-t-elle l'étrange dépendance dans la quelle elle semble être tombée vis à vis de Livia'Dans ce récit maîtrisé et romanesque, Marie Sizun brosse le portrait tout en nuances de ses ancêtres franco-suédois, s'approchant au plus près du mystère qui les entoure. C'est bien une histoire d'amour et de mort qui va suivre la réussite fulgurante d'une famille, la sienne, trois générations plus tôt. Renouant les fils rompus, interrogeant sans cesse un passé occulté, redonnant vie aux disparus par son talent de romancière, Marie Sizun éclaire avec tendresse et pudeur les secrets de ces étonnants personnages.

La sainte famille

par Seyvos, Florence

La veillée : roman

par Carton, Virginie
« C'était si étrange, si inattendu, de se retrouver soudain tous les deux seuls après des années d'éloignement, sans conjoints, sans enfants. Juste une maison vide et un mort à veiller. »La mort d'un père qui n'a pas livré tous ses secrets.Deux amis d'enfance pour le veiller.Marie et Sébastien ont une nuit pour découvrir la vérité.Et peut-être, enfin, se la dire. Entre rires et larmes, un roman plein de tendresse et d'aveuxUn roman d'amitié.

Le célibataire : roman

par Gibbons, Stella
Angleterre, dans le comté de Herts. Seconde Guerre mondiale. Constance Fielding est horrifiée par le conflit, mais règne, satisfaite, sur la confortable demeure familiale, Sunglade. Elle y vit avec une cousine faussement effacée et son frère, Kenneth, qu'elle a condamné au célibat. Mais la guerre et le blitz l'obligent à remplir les chambres. Elle accueille, bon gré mal gré, Betty, trop belle à son goüût, – amour de jeunesse de Kenneth – et Richard, son fils. Sans oublier Vartouhi, jeune réfugiée baïramienne, travailleuse et pimpante, qui devient vite indispensable à Miss Fielding et à laquelle Ken ne semble pas insensible. à moins que Betty n'emporte finalement la mise ? à cela s'ajoute les visites imprévues, notamment de Fielding père, indigne vieillard, et de Cupidon, au grand désarroi de Constance. Triomphera-t-elle de ce tourbillon d'émotions qui menace sa tranquillité ?   Stella Gibbons nous emporte dans un savoureux chassé-croisé amoureux. Son Célibataire alterne réflexions grinçantes et descriptions brillantes pour ressusciter l'Angleterre en guerre et sa bourgeoisie pétrie de certitudes qui vacillent. Divertissement ? Sans doute, mais où la romancière fait montre de son habileté, en jouant des conventions pour mieux les dénoncer.

Le dentier du maréchal, madame Volotinen et autres curiosités : roman

par Paasilinna, Arto
Volomari Volotinen ne pensait pas trouver l'âme sœur en Laura Loponen, qui, à plus de quarante ans, s'était faite à l'idée de finir vieille fille. Et pourtant, c'est le coup de foudre entre ces deux êtres aussi farfelus qu'attachants. L'autre passion de Volomari, ce sont les antiquités. Le père de Volomari consacrait déjà son temps libre à amasser des vieilleries, qu'il conservait avec une ferveur quasi obsessionnelle, jusqu'au jour où ses trésors partirent en fumée lors d'un incendie qui détruisit le domicile familial. Ce jour-là, Volomari s'est juré de devenir à son tour collectionneur, à ceci près que ses trouvailles seront bien plus rares et précieuses que les antiquailles paternelles. De voyages en Laponie en expéditions archéologiques, il va constituer une collection très particulière, dont son épouse Laura sera la pièce maîtresse. D'une touffe de poils pubiens préhistorique à un canon (chargé) de la dernière guerre, du véritable slip de Tarzan au dentier d'un vénérable maréchal en passant par une authentique clavicule du Christ datée de 700 apr. J.-C. (!), toutes les époques sont revisitées par ce roman, véritable apologie des collectionneurs en tout genre et, somme toute, de la vie !

Le goût de vivre : roman

par Uhly, Steven
Depuis que sa femme l'a quitté, emmenant avec elle leurs deux enfants, Hans n'a plus goût à rien. Il vit seul, sans travail ni projets. Il sort le moins possible. Le monde lui fait peur et lui renvoie l'image désastreuse qu'il a de lui-même. Un jour, toutefois, il est contraint de sortir pour renvoyer son formulaire de maintien des droits aux alloc'. C'est aussi l'occasion de descendre les sacs-poubelle accumulés dans son appartement. En soulevant le couvercle de l'un des containers, il découvre un bébé. Frétillant, bien vivant. Oubliant son formulaire, Hans le prend avec lui...

Le Tableau

par Venturi, Laurence
Qui n'a jamais rêvé de trouver un chef-d'œuvre dans sa cave ou son grenier ?Pour Laura, c'est une histoire vraie. Et le début d'une enquête folle et passionnante, entre Paris et Rome, sur les traces d'un trésor signé Modigliani... qui va bouleverser sa vie.Coups de théâtre, rebondissements, suspense : le récit d'un conte de fées devenu réalité.

Le voyage de M. de Balzac à Turin : roman

par Genève, Max
En juillet 1836, le couple Guidoboni-Visconti propose à Balzac de les représenter à Turin, tous frais payés, pour une affaire d'héritage. Cela tombe à pic : l'écrivain est ruiné après la liquidation La Chronique de Paris. Pour l'accompagner, l'auteur du Lys dans la vallée - le roman vient de paraître -, recrute un jeune page : Marcel. Habillée en homme, mariée, mère de famille, elle s'appelle en vrai Caroline. Et, fatalement, se noue une intrigue amoureuse d'un genre très particulier. Roman à la sulfureuse malice et discrète érudition, Le Voyage de M. de Balzac à Turin succède à Virtuoses et au Jeune homme qui voulait ralentir la vie chez le même éditeur.

Les ailes du désespoir : roman

par Durand-Ruel, Roselyne
Leur amour, croyaient-ils, serait plus fort que tout. David et Alia, lui juif, elle musulmane, ont choisi New York pour vivre ce bonheur au grand jour. Avec la mort tragique d'Alia, le 11 septembre, le rêve tourne soudain au cauchemar. Peu importe qu'il soit la victime de sa propre machination, David n'a désormais d'autre but que de venger sa femme.Récit vertigineux d'une métamorphose radicale et de la perte de soi qui l'accompagne, plongée terrifiante au sein des réseaux terroristes où politique, grand banditisme et religion se confondent, Les Ailes du désespoir convoque avec une maîtrise rare l'amour, la violence et la haine au cœur de notre monde.

Les enfants indociles

par Charrel, Marie
Un matin, en partant au journal pour lequel elle écrit des horoscopes, Claire Jarnon reçoit une énigmatique enveloppe portant l'inscription Cap ou pas cap ? Le message est signé de sa grand-mère, un écrivain célèbre. La même journée, Claire apprend que la vieille dame a disparu et reste introuvable. De nouvelles enveloppes arrivent, toujours avec le même message. A chaque fois, la grand-mère lance un défi à sa petite-fille, comme elle le faisait quand Claire était enfant. Elle la pousse à oser, à ne pas rechercher en permanence la sécurité, à combattre sa réserve, à regarder en face ce qui ne lui plaît pas dans sa vie... A chaque nouvelle épreuve, Claire en apprend plus sur sa grand- mère. Elle découvre les secrets qui sont au coeur de ses romans, elle rencontre même les personnages que l'on retrouve dans ses livres. En apprenant à oser, à sortir de la coquille des conventions, Claire Jarnon parviendra à mieux comprendre le drame de son enfance : la mystérieuse et brutale disparition de son père.

Les vies de papier

par Alameddine, Rabih
Aaliya Saleh, 72 ans, les cheveux bleus, a toujours refusé les carcans imposés par la société libanaise. À l'ombre des murs anciens de son appartement, elle s'apprête pour son rituel préféré. Chaque année, le 1er janvier, après avoir allumé deux bougies pour Walter Benjamin, cette femme irrévérencieuse et un brin obsessionnelle commence à traduire en arabe l'une des œuvres de ses romanciers préférés : Kafka, Pessoa ou Nabokov. À la fois refuge et " plaisir aveugle ", la littérature est l'air qu'elle respire, celui qui la fait vibrer comme cet opus de Chopin qu'elle ne cesse d'écouter. C'est entourée de livres, de cartons remplis de papiers, de feuilles volantes de ses traductions qu'Aaliya se sent vivante. Cheminant dans les rues, Aaliya se souvient ; de l'odeur de sa librairie, des conversations avec son amie Hannah, de ses lectures à la lueur de la bougie tandis que la guerre faisait rage, de la ville en feu, de l'imprévisibilité de Beyrouth. Roman éblouissant à l'érudition joueuse, célébrant la beauté et la détresse de Beyrouth, Les Vies de papier est une véritable déclaration d'amour à la littérature. Finaliste du National Book Award 2014 et du National Book Critics Circle Award 2015, et lauréat du California Book Award 2015

Naissance d'un père : roman

par Bénégui, Laurent
C'est la question qui se pose à Romain à quelques jours de l'accouchement de Louise. Il avait pourtant espéré que la paternité pousse en lui à mesure que l'enfant se développait dans le ventre de sa compagne. À deux semaines de la naissance d'Alessia, il doit se rendre à l'évidence : son amour reste entièrement réservé à Louise et il est incapable d'éprouver des sentiments pour la petite fille qui arrive. Tout se précipite lorsqu'une tempête s'abat sur la ville. Louise ressent les premières contractions et se rend à la clinique où d'importants dégâts l'obligent à partager la salle de travail avec Sandrine, une autre femme dont l'accouchement est imminent. Le mari de Sandrine ne viendra pas, il s'est désintéressé de la grossesse de sa femme depuis qu'il sait qu'elle va encore avoir une fille, et Romain n'a pas d'autre choix que d'assister les deux femmes pendant leur travail, tenant la main de l'une, de l'autre, puis des deux en même temps, tandis qu'elles souffrent. Deux femmes, deux accouchements et deux naissances en quelques heures : c'est beaucoup pour un homme qui a déjà du mal à assumer la perspective d'être père... Qui plus est s'il s'agit de deux nouveau-nés aux sorts contraires. Car Alessia va bien, mais Romain ne parvient ni à la prendre dans ses bras ni à prononcer son prénom. Tandis que l'autre petite fille, elle, est née avec une lourde malformation cardiaque et se voit dirigée aux urgences pédiatriques. En quatre jours, Romain devra surmonter un choc terrible pour que toutes ses certitudes - ou plutôt ses incertitudes - s'effondrent devant les implacables, magnifiques et terrifiantes exigences de la vie. Pour qu'enfin il crée un lien charnel avec son enfant et libère, comme après un hiver trop long, toute l'affection contenue en lui.

On regrettera plus tard

par Ledig, Agnès
Cela fait bientôt sept ans qu'Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu'à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d'un destin que l'on croyait tout tracé ? Avec la vitalité, l'émotion et la générosité qui ont fait l'immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l'existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.

Only

par Groom, Winston
George et Alice Martin, mariés depuis peu, accueillent un tout nouveau membre dans leur famille : Only, un chien de berger orphelin et pataud. C'est le bonheur, mais ils s'aperçoivent vite que le chiot a des idées bien arrêtées et que lorsqu'il veut quelque chose, il est prêt à tout pour l'obtenir. Observateur sensible et insolite, Only regarde la famille évoluer et s'aventurer vers des horizons inattendus. Perplexe, il décide un jour d'abandonner la maison pour partir à la rencontre du vaste monde. Le voyage ne sera pas de tout repos ! Seul l'auteur de Forrest Gump pouvait nous faire passer aussi instantanément du rire aux larmes en nous racontant l'histoire d'un chien… Attendez-vous donc à être ému tout au long de ce roman, à éprouver une empathie et une affection inconditionnelles pour Only, à trembler pour lui, à l'encourager, à rire et à pleurer, jusqu'à un dénouement absolument inoubliable.

Pechblende : roman

par Lacroix, Jean-Yves
1938. Embauché dans une librairie de livres anciens où se pressent les écrivains de l'entre-deux-guerres, Lucien apprend les règles du métier, jusqu'à l'art de la contrefaçon, et celles de l'amour fou. Il s'est épris de Laura, étudiante en physique au Collège de France, qui fait auprès de Frédéric Joliot-Curie des recherches sur la scission de l'atome à partir du dioxyde d'uranium, la pechblende, littéralement « la pierre qui porte malheur ». Mais la guerre éclate et son patron, Edouard Mesens, entre en clandestinité. Lucien doit choisir : la passion ou le devoir. Grand roman sur les dessous de l'Occupation, le livre de Jean-Yves Lacroix, l'auteur remarqué de Haute époque, offre un tableau saisissant et frappe par son ambition : mêler la quête singulière de ses personnages aux aléas de l'Histoire.

Petit pays

par Faye, Gaël
En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite soeur, Ana, dans un confortable quartier d'expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce petit pays d'Afrique brutalement malmené par l'Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l'envahit, l'imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français... J'ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles : le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l'après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d'orages... J'ai écrit ce roman pour crier à l'univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu'à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d'exilés, de réfugiés, d'immigrés, de migrants. Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d'un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d'un drame que l'auteur connaît bien, un premier roman d'une ampleur exceptionnelle, parcouru d'ombres et de lumière, de tragique et d'humour, de personnages qui, tous à leur manière, tentent désespérément de survivre à la tragédie.

Possédées

par Gros, Frédéric
En 1632, dans la petite ville de Loudun, mère Jeanne des Anges, supérieure du couvent des Ursulines, est brusquement saisie de convulsions et d'hallucinations. Elle est bientôt suivie par d'autres surs et les autorités de l'Eglise les déclarent « possédées ». Contraints par l'exorcisme, les démons logeant dans leurs corps désignent bientôt leur maître : Urbain Grandier, le curé de la ville. L'affaire des possédées de Loudun, brassant les énergies du désir et les calculs politiques, les intrigues religieuses et les complots judiciaires, a inspiré cinéastes et essayistes. Frédéric Gros en fait le roman d'un homme : Urbain Grandier, brillant serviteur de l'Eglise, humaniste rebelle, amoureux des femmes, figure expiatoire toute trouvée de la Contre-Réforme. Récit d'une possession collective, le texte étonne par sa modernité, tant les fanatismes d'hier ressemblent à ceux d'aujourd'hui.

Quand soufflera le vent de l'aube. traduit de l'anglais par Abel Gerschenfeld, Dominique Haas et Odile Demange

par Fraser, Emma
Île de Skye, 1903. Jessie et Isabel grandissent sur cette terre pauvre du nord de l'Écosse. Les deux adolescentes partagent la même vocation, celle de venir en aide à leurs semblables et de les soigner. Jessie, fille de métayers, a le rêve fou de devenir infirmière, tandis qu'Isabel, la fille du médecin de l'île, aspire à marcher dans les traces de son père à une époque et dans un milieu où la médecine demeure encore une profession réservée aux hommes. Isabel est également proche du frère de Jessie, Archie, pour qui elle éprouve des sentiments très forts. Un événement tragique vient bientôt bouleverser l'existence des trois amis : la disparition mystérieuse de Lord Maxwell, héritier de l'une des familles les plus importantes de la région - fait divers qui met la population locale en émoi. Peu de temps après, Isabel et Archie décident de s'exiler, chacun partant vivre de son côté, Jessie demeurant seule sur l'île. Quelques années plus tard toutefois, le destin va à nouveau les réunir tous trois dans des circonstances particulièrement dramatiques. De l'île de Skye à Edimbourg, où les deux jeunes filles se forment à leur futur métier puis, durant la Première Guerre mondiale, en France et en Serbie où elles s'engagent en tant que volontaires pour venir en aide aux blessés et où elles retrouvent Archie, devenu brancardier, Quand soufflera le vent de l'aube déroule sur plus de quinze ans la saga de trois jeunes gens confrontés à la cruauté de la guerre et unis par un inavouable secret. Emma Fraser signe un roman puissant et prenant, inspiré en partie de faits réels, où petite et grande Histoire ne cessent de s'entrecroiser pour le plus grand bonheur du lecteur.

Show devant

par Brett, Lily
Ruth Rothwax dirige à Manhattan l'agence de rédaction épistolaire qu'elle a créée, Rothwax Correspondance. Son mari, Garth, artiste peintre, vient juste de partir pour six mois en Australie. Très occupée par son activité professionnelle, elle s'évertue par ailleurs à trouver des loisirs pour Edek, son original de père âgé de quatre-vingt-sept ans, veuf et rescapé d'Auschwitz, qui souhaitant se rendre utile, a choisi de l'aider au bureau. Exaspérée par son comportement excentrique, Ruth « craque » de temps en temps. Peu à peu cependant, la présence d'Edek chez Rothwax Correspondance se fait plus rare, et Ruth apprend un jour que son père a invité à New York deux femmes polonaises, Zofia et Walentina, rencontrées quelques mois plus tôt à Lodz, lors d'un voyage de mémoire. Les deux amies, plus jeunes qu'Edek, s'installent chez le veuf, bien décidé à profiter des années qui lui restent à vivre. Le trio a alors le projet fou de monter un restaurant de boulettes à Lower East Side ! En Pologne, Zofia était « la reine de le boulette ». À New York, elle est tout ce qui exaspère Ruth : une femme voluptueuse, sûre d'elle, gourmande et dotée d'une poitrine opulente qu'elle offre à admirer sans retenue... Et surtout, Edek est fou d'elle ! Devant l'enthousiasme des trois entrepreneurs, le succès qu'ils remportent et la nouvelle joie de vivre d'Edek, Ruth se voit contrainte de se détendre et d'accepter le bon côté de la vie.

Sortie de classes : roman

par Torres, Laurent
Prof de français dans un collège de banlieue, Julien est, comme tous ses collègues, submergé par la pression du système éducatif, la détresse de parents en pleine misère sociale, et la dérive d'enfants sans avenir. Le jeune agrégé ne fonde guère d'espoir dans les vertus d'un métier qui consiste à valider ce qui existe. Issu d'une famille bourgeoise, il est en décalage avec ses élèves et une partie des professeurs. Son intérêt pour un gamin solitaire et mutique va le replonger dans ses années d'adolescence, hantées par le souvenir d'un ancien ami, souffre-douleur de sa classe. Reddition, impuissance, désillusions, sentiment d'imposture... un tableau saisissant du monde enseignant et de ces professeurs qui errent entre espoir et découragement, lassitude et ennui. Un roman générationnel qui confronte les années SOS Racisme à l'époque actuelle, où internet a remplacé la sociabilité mais pas la cruauté des élèves.